Ville & Versa
ou Quand les murs peuvent parler

Ville & Versa , ou Quand les murs peuvent parler est le premier spectacle de la compagnie TOUT&VERSA.
Écrit par Charlotte Costes-Debure, avec la complicité de la troupe, Ville & Versa est une comédie sur la vie urbaine moderne, où les personnages centraux sont trois immeubles parisiens :
un vieil immeuble haussmannien, abritant des appartements, un building de verre et d'acier, abritant des bureau, et une gare, traversée par un flux incessant de voyageurs. Leurs dialogues alternent avec des scènes de la vie urbaine, jouées par un chœur de citadins, pris dans le rythme effréné de la ville, entre les transports, les bureaux, les supermarchés, les loisirs, les paroles de comptoirs et les altercations de trottoirs...

NOTE D'INTENTION

Charlotte Costes-Debure
 

Nous avons puisé dans nos expériences et nos observations personnelles pour mettre en scène une vie citadine où chacun puisse reconnaître les travers de son propre quotidien. Nous souhaitions créer une connivence avec le public, afin de questionner, à travers le rire, ce mode de vie urbain si souvent accusé d’être la source de nos angoisses. Donner la parole aux immeubles était un challenge d’écriture : quelles sont les émotions et les pensées d’un bâtiment habité ? Que peut-il nous apprendre ? Dans Ville & Versa, ils constituent des témoins privilégiés, et, bien plus que des narrateurs, de véritables acteurs de cette vie citadine.

Outre le charme de répondre à la question « Si les murs pouvaient parler… », nous avons créé ces trois figures car elles nous semblaient pouvoir soulever de vraies questions sur la vie urbaine : La querelle constante entre Building et Haussmann est un écho de la dichotomie récurrente entre passéisme et modernité, et la gare, par son fonctionnement mécanique, incarne la grande machine urbaine, et la marche imperturbable du temps. Le parti pris est résolument comique, et l’on joue de la discordance entre ces trois bâtiments que l’époque et la fonction ne cessent de mettre en conflit. Mais au fil des chamailleries apparait la complicité, et la solidarité face à des inquiétudes communes. Et dans ces inquiétudes, une réflexion sur le passé, le présent, et l’avenir.

Car c’est la question du temps qui tisse un lien entre tous les personnages de la pièce. Les citadins courent et s’activent sans cessent, comme si la vie était forcément trop courte, comme si le temps allait forcément manquer. Ils courent parfois en oubliant vers quoi, et pourquoi… et parfois, l’Histoire se joue sans eux. Les immeubles sont à un autre niveau du temps. Ils sont des morceaux d’Histoire. Construits pour durer, ils traversent les époques. C’est pourquoi ils s’amusent et s’étonnent de l’agitation des humains. Pourtant, eux aussi ont une naissance et une fin, et leur destin dépend de celui de leurs habitants… Malgré la fuite irrémédiable des heures, peut-on, à travers les progrès et les éternels recommencements, se réconcilier avec le Temps ?

Ville&Versa ou Quand les murs peuvent parler
de Charlotte Costes-Debure
Mis en scène par Charlotte Costes-Debure en collaboration avec Marine Sigismeau

interprété par
Chloé Vandermaesen, , Théodora Sadek, Romane Grando-Yvonnet, Charlotte Costes-Debure, Sarah-Megan Allouch , Henri Haubertin, Alizée Linavert et Florent Hurel
également interprété par
Dimitri Gouinguenet, Marine Tonnelier, Karim Camara et Amélia Ewu

Lumières Félicien Courbier
Son Henri Haubertin et Pierre Vandermaesen
Décor Gabriel Acremant
Costumes des immeubles Maud Ferveur, Typhaine Néron, Perrine Riveron

Retrouvez les avis des spectateurs en cliquant ICI